Please reload

Posts Récents

Le grand débat national : notre contribution

12 Feb 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Elections législatives 2017, résultats du 1er tour : notre analyse

Avant toute chose, Patricia POMPILIUS remercie toutes les personnes qui lui ont accordé leur suffrage au 1er tour des législatives.

 

L'élection législative du 1er tour a été marquée par une abstention record de près de 74 %, en Guadeloupe, taux nettement plus élevé qu'en France hexagonale (51 %), mais aussi par un raz de marée de La République En Marche qui a vu plus de 70 % de ses candidats arrivés au second tour.

La candidate de CAP Citoyens, Patricia POMPILIUS n'a pas pu accéder au second tour, par contre Olivier SERVA investi par La République En Marche et que CAP Citoyens a également soutenu est arrivé au second tour.

 

Que retenir de ces résultats :

 

1°) Un taux d'abstention particulièrement élevé à l'élection législative du 1er tour qui serait expliqué par :

 

- le trop grand nombre de candidats à ces élections. En regardant de plus près, ce nombre est à peu près le

  même que celui de la France Hexagonale

 

  Nous pensons surtout que le grand boulevard laissé par les députés sortants qui ne se représentaient plus a

  favorisé un grand nombre de candidats qui a trouvé là une opportunité pour présenter leur candidature.

 

- ces élections ne sont pas très populaires auprès de nos concitoyens car trop éloignées de leurs

  préoccupations, contrairement aux élections locales, telles que les municipales ou les régionales

 

  Nous trouvons regrettable que personne n'ait eu une démarche pédagogique pour expliquer aux électeurs l'intérêt  

  d'aller voter et plus particulièrement aux élections législatives ou encore aux européennes (en 2014) où on a atteint

  des taux records d'abstention.

 

Voter c'est un droit, mais c'est avant tout un devoir citoyen, est-il nécessaire de rappeler que dans certains pays, la population ou certaine catégorie de population n'a pas le droit de voter.

 

Nous rappelons ici le rôle du député :

 

- Voter les lois, faire des propositions de loi et d'amendements aux lois

- Contrôler l'action du gouvernement

- Evaluer les politiques publiques, afin de contrôler l'utilisation et l'efficacité des dépenses publiques

- Représenter la nation, bien que l'élection du député s'effectue au niveau local

- Participer à l'exercice de la souveraineté nationale

 

Les citoyens oublient très souvent que c'est la politique qui régit leur vie quotidienne, à travers notamment les lois qui sont votées par les députés

 

Notre objectif à CAP Citoyens c'est bien d'intéresser, d'éduquer, de responsabiliser et de faire agir et réagir les citoyens sur toute politique ayant un impact sur la cité et donc sur leur vie quotidienne, c'est ce que nous appelons la politique citoyenne.

Les citoyens doivent interpeller les élus à qui ils ont donné mandat pour les représenter en jouant pleinement leur rôle et en prenant toute leur place, au sein de la cité.

 

- les citoyens sont désintéressés de la politique et ne font plus confiance aux élus et leurs belles promesses

 

Certes, les élus ont une certaine responsabilité sur les actions et les politiques mises en œuvre dans la cité, mais cela n'exonère pas pour autant les citoyens de leur responsabilité aussi.

C'est leur devoir de contrôler et d'agir sur les élus qu'ils ont mis en place, car la critique est facile, l'action est plus difficile.

 

Autrement dit, les citoyens ne peuvent pas toujours se plaindre et dans le même temps ne rien faire pour changer les choses, alors qu'il ont le pouvoir de voter et donc d'agir et d'interagir sur leur environnement.

Le droit de vote est bien un pouvoir que la démocratie leur donne pour s'exprimer et changer les choses quand cela ne va pas, et pour choisir le meilleur projet/programme qui permettra d'améliorer significativement leur vie quotidienne.

 

Cela signifie également que le citoyen ne doit pas attendre tout des politiques, mais il doit également prendre ses responsabilités, en s'intéressant particulièrement aux affaires de la cité.

La situation catastrophique de corruption et de clientélisme qui gangrène notre société s'explique en grande partie parce que les citoyens sont absents des affaires de la cité qui les concernent directement et par conséquent sont coresponsables de cet état de fait.

Paradoxalement, leur désintérêt pour les affaires de la cité et leur abstention aux élections cautionnent indirectement cette situation qu'ils sont censés ne pas vouloir. Un cycle infernal qui ne prendra fin qu'une fois, les citoyens auront pris pleinement conscience de l'intérêt de la politique (politique citoyenne) et de la place qu'ils doivent prendre et/ou occuper au sein de la cité.

 

2°) Vers une majorité écrasante de la République En Marche à l'assemblée nationale :

 

Un très bon score pour le parti d'Emmanuel MACRON, qui a été élu Président de la République française.

Nous rappelons que CAP Citoyens a soutenu E.MACRON, lors de l'élection présidentielle parce qu'il a le meilleur projet pour l'Outre-Mer.

Bien que ce bon résultat montre le désir de changement et de renouvellement de la population pour une autre politique, il est néanmoins nuancé par un taux d'abstention élevé qui montre que plus de la moitié des français n'adhère pas au projet proposé par E.MACRON.

D'où l'intérêt pour le gouvernement de rassembler et fédérer autour de son projet d'autant plus urgent, maintenant avec cette majorité écrasante bientôt acquise.

 

C'est la raison pour laquelle, CAP Citoyens est pour la création d'un groupe parlementaire Outre-Mer à l'assemblée nationale, idée proposée par Olivier SERVA et qui était mentionnée également dans le programme de Patricia POMPILIUS pour les législatives.

 

En effet, ce groupe parlementaire Outre-Mer est le seul moyen qui permettra de défendre les intérêts des territoires des Outre-Mer et de faire entendre la voix de l'Outre-Mer, au sein de cette majorité écrasante.

De ce fait, CAP Citoyens continue de soutenir Olivier SERVA pour ces élections législatives, mais le soutient également dans sa démarche de création d'un groupe parlementaire Outre-Mer, à l'assemblée nationale.

 

3°) Le faible score obtenu par notre candidate Patricia POMPILIUS au 1er tour des législatives est-il lié à son

      recours en annulation des élections de la CCI des Îles de Guadeloupe ?

 

Notre candidate, Patricia POMPILIUS, a obtenu 0,97 % des suffrages exprimés, dans la 2ème circonscription au 1er tour des législatives.

 

Que penser de ce faible score ? Correspond-t-il à la réalité ? Ce score doit-il interpeller ?

 

Pourquoi le soir de l'élection, les résultats de toutes les communes de la 2ème circonscription ont été donnés, à l'exception de ceux de la commune de Port-Louis ?

Pourquoi ce score est à 0,03% près des 1% nécessaire pour obtenir le financement public des partis politiques et dont ne bénéficiera pas CAP Citoyens ?

La préfecture de Guadeloupe a-t-elle été impartiale concernant la gestion du dossier de notre candidate ?

D'autant plus, qu'à ce jour, nous sommes toujours dans l'attente du récépissé que la préfecture de Guadeloupe est censée nous délivrer, suite au dépôt de la liste des candidats qui se sont rattachés à notre parti politique et ceci, malgré nos nombreuses relances.

 

Alors que Patricia POMPILIUS est en politique depuis fin 2013 et a participé aux dernières élections de 2014, d'abord aux municipales dans sa commune de Port-Louis et aux européennes, où elle a été la seule candidate tête de liste, en Guadeloupe, dans la circonscription Outre-Mer.

Elle est connue dans les communes du Nord Grande-Terre (Anse-Bertrand, Port-Louis et Petit-Canal), mais également en Guadeloupe, grâce à son recours en annulation des élections de la CCI des Îles de Guadeloupe.

Sans compter la campagne active qu'elle a mené sur le terrain pour ces législatives avec sa suppléante Guylaine PIOCHE et où elles ont été les seules a proposer des meetings-débats, afin de donner aux citoyens la possibilité de s'exprimer sur le programme ou les affaires de la cité.

Campagne citoyenne qui leur ont permis de mobiliser un bon nombre d'abstentionnistes.

Sans compter la campagne qui a été menée sur les réseaux sociaux (page Facebook, site internet et compte twitter).

 

Patricia POMPILIUS précise qu'après le 2nd tour des élections législatives, toute la lumière sera faite sur cette affaire, et qu'elle déposera un recours visant à obtenir le recomptage de ses voix obtenues au 1er tour.

 

 

 

 

Partager on Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square