Please reload

Posts Récents

Le grand débat national : notre contribution

12 Feb 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Elections législatives 2017 : résultats du 2nd tour, notre analyse

Que retenir de ce 2nd tour ?

 

- une victoire nette de la République En Marche qui a obtenu une majorité absolue nécessaire au Président de la République, Emmanuel MACRON pour mettre en œuvre son projet pour la France.

CAP Citoyens félicite le Président pour sa majorité absolue à l'assemblée nationale et lui demande également de ne pas oublier les Outre-Mer qui ont mis beaucoup d'espoir en lui, c'est bien d'ailleurs parce qu'il avait le meilleur programme pour l'Outre-Mer que CAP Citoyens a soutenu Emmanuel MACRON, lors de l'élection présidentielle.

 

- une abstention record a marqué ces élections législatives aussi bien en Outre-Mer qu'en France Hexagonale

 

- en Guadeloupe, l'abstention a reculé de 5 points, au 2nd tour, mais reste assez forte, CAP Citoyens salue néanmoins cette mobilisation citoyenne, bien que faible.

Par contre, en France Hexagonale, ce deuxième tour a été marqué par une poussée de l'abstention, elle est passée de 51% à 56%, soit une augmentation de 5 points.

 

Nous félicitons Olivier SERVA, pour sa victoire dans la 1ère circonscription qui a obtenu la double investiture de La République En Marche et du GUSR et que nous avons également soutenu pour ces élections législatives.

 

Dans la 2ème circonscription, Nadia PERRAN qui avait pourtant obtenu la double investiture de La République En Marche et du GUSR et qui avait en outre comme suppléante, la députée sortante Gabrielle LOUIS-CARABIN a été battue par Justine BENIN qui a bénéficié d'une coalition de soutiens assez massive (dont plusieurs partis politiques locaux).

 

Patricia POMPILIUS, notre candidate dans cette 2ème circonscription n'a pas pu accéder au 2nd tour, malgré une excellente campagne citoyenne et avec les moyens dont elle disposait.

En outre, elle n'a pas obtenu l'investiture de La République En Marche, bien que nous ayons fait une campagne active pour Emmanuel MACRON, sur le terrain, mais également sur les réseaux sociaux (via notre page facebook et notre site internet), lors de l'élection présidentielle.

Son faible score de 0,97 % ne lui permet même pas de faire bénéficier à son parti du financement public (nécessitant un score de 1%).

Nous rappelons que notre candidate qui était moins connue en 2014, a réalisé de meilleurs scores pour les élections municipales à Port-Louis et pour les élections européennes.

CAP Citoyens soutient le recours déposé par Patricia POMPILIUS pour obtenir le recomptage de ses voix au 1er tour des législatives, où plusieurs irrégularités ont été observées.

 

Dans la 3ème circonscription, nous félicitons le score encourageant de Samuel CAZOMONT que nous n'avons pas soutenu à ces élections législatives pour des raisons propres à Samuel CAZOMONT et CAP Citoyens.

Mais nous précisons que Samuel CAZOMONT reste adhérent à CAP Citoyens et nous travaillerons avec lui et son groupe sur des actions citoyennes en Guadeloupe.

 

Nous souhaitons saluer la victoire de Max MATHIASIN, dans cette 3ème circonscription, d'autant plus méritante qu'il n'avait obtenu aucun soutien, au 1er tour des législatives, ni du PS, ni du GUSR et ni de la République En Marche.

 

Dans la 4ème circonscription, nous félicitons le bon score de Sylvie GUSTAVE Dit DUFLO

que nous avons soutenu, score qui lui permettra sans aucun doute d'être bien positionnée pour les élections municipales de 2020, à Baillif.

 

Quelle a été l'influence des médias et des sondages dans les élections législatives en Guadeloupe ?

 

CAP Citoyens s'interroge de l'opportunité d'un sondage relatif à la notoriété, dévoilé par Qualistat, en partenariat avec les médias publics (Guadeloupe 1ère) deux ou trois jours seulement avant l'élection du 1er tour et qui a permis de favoriser certains candidats.

 

Dans la 2ème circonscription, nous constatons que ce sondage ne mentionne même pas notre candidate, Patricia POMPILIUS qui a pourtant vu sa côte de popularité augmentée ces derniers mois grâce à son recours en annulation des élections de la CCI des Îles de Guadeloupe qui a été fortement médiatisé.

Faut-il y voir un lien avec les élections de la CCI des Îles de Guadeloupe, puisque Ericka MERION l'un des dirigeants de Qualistat est également membre élue de la CCI des Îles de Guadeloupe.

 

Ce sondage a favorisé notamment, les candidats qui ont obtenu de bons scores au 1er tour dont un candidat journaliste. Plusieurs candidats se sont interrogés également sur ce sondage.

 

Nous avons pu observer que sur un média, un journaliste qui est pourtant élu dans une commune a pu commenter et animer ces élections législatives. Cela pose un réel problème quant à la neutralité de certains journalistes.

Il n'est pas question ici de jeter l'opprobre sur tous les journalistes car une majorité d'entre eux fait son travail de façon honorable. Mais lorsqu'il y a certaines dérives, il faut également le souligner.

 

CAP Citoyens regrette que les médias publics n'aient pas réellement couvert la campagne électorale, sous prétexte qu'il y avait trop de candidats (82 pour les 4 circonscriptions), alors que ce sont les médias les plus regardés ou écoutés par la population.

C'est bien parce que certains candidats se sont plaints d'un manque de visibilité sur les médias publics que ces derniers ont fini par faire un effort pour réaliser quelques reportages, mais ciblés toujours sur six ou sept candidats par circonscription.

Mais, des débats manquaient cruellement et pourtant si nécessaires pour permettre aux électeurs de faire leur choix entre les différents candidats.

 

Par contre exercice réussi pour les télévisions locales ATV et Canal 10 qui ont joué réellement le jeu, au 1er tour, en organisant des débats pour quinze candidats de chaque circonscription pour le premier et une interview de tous les candidats pour le second. Alors que ces médias ne disposent pas de gros moyens.

CAP Citoyens salue leur intervention et leurs efforts.

 

- à Wallis-et-Futuna, nous félicitons Sylvain BRIAL pour son très bon score face au député sortant, Napole POLUTELE. Il faisait partie de l'équipe de Jimmy VAKAULIAFA que nous avons soutenu, pour ces élections législatives.

Jimmy VAKAULIAFA n'a pas obtenu l'investiture de La République En Marche, alors que son équipe a fait activement campagne pour Emmanuel MACRON à l'élection présidentielle.

 

Nous rappelons qu'en Outre-Mer, c'est en Guadeloupe (avec un taux d'abstention de près de 60 %) et à Wallis et Futuna (avec un taux d'abstention de près de 30 %) qu' Emmanuel Macron est arrivé en tête au 1er tour de l'élection présidentielle.

 

- en Guyane, dans la 1ère circonscription, nous saluons le bon score à Camopi de Joëlle PREVOT-MADERE, la candidate de la République En Marche, où elle a été placée en 1ère position avec un score de 80,3 %, bien qu'elle n'ait pas été élue. Le maire de Camopi est adhérent à CAP Citoyens.

 

Enfin, nous saluons l'élection d'un jeune guyanais bushinengué de 25 ans, dans la 2ème circonscription, Lénaïck ADAM, candidat de la République En Marche.

C'est la première fois qu'un bushinengué est élu député, en Guyane.

 

- en Martinique, nous saluons l'élection historique de Josette MANIN, dans la 1ère circonscription, la première

  femme à devenir députée en Martinique.

 

 

Télécharger ici le sondage de notoriété de Qualistat

 

 

Télécharger ici la liste des membres élus de la CCI IG

 

 

 

 

 

Partager on Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square