Please reload

Posts Récents

Le grand débat national : notre contribution

12 Feb 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Engagement Outre-Mer à l'assemblée nationale : Le moment est venu de prendre nos responsabilités !

Malgré les tentatives de déstabilisation, CAP Citoyens maintient le cap et son engagement pour les Outre-Mer.

 

Actuellement, nous nous interrogeons sur le choix de certains députés ultramarins qui encore une fois se fait au détriment de l'intérêt général des territoires d'Outre-Mer.

Au moment où pour la première fois, nous avons l'opportunité d'avoir un groupe "Outre-Mer" à l'assemblée nationale qui permettrait d'avoir de vrais moyens pour défendre les intérêts de nos territoires et faire entendre la voix des Outre-Mer, tout est fait pour torpiller cette initiative historique portée par le député Olivier SERVA, avant qu'elle voit le jour.

La plupart des députés ultramarins se sont opposés à ce projet, préférant plutôt siéger dans leurs groupes politiques, dont Ericka BAREIGTS, ancienne ministre des Outre-Mer.

Contrairement à ce que certains avancent, un tel groupe n'est pas du tout sectaire et n'enfermerait pas les territoires Outre-Mer, bien au contraire. Nous rappelons ici que les députés ont un mandat national y compris les députés ultramarins et à ce titre ils peuvent se pencher sur toutes les problématiques de la nation.

L'intérêt d'un tel groupe est surtout de faire avancer les problématiques des Outre-Mer qui jusqu'ici n'ont jamais été considérées par aucun groupe politique à l'assemblée nationale.

En effet, arrêtons cette hypocrisie qui ne nous grandit pas. Il faut le reconnaître, les députés ultramarins ont toujours été noyés au sein de leur propre groupe politique et ont toujours eu beaucoup de difficultés pour se faire entendre et pour faire avancer les dossiers de nos territoires.

De même lorsque les lois relatives aux Outre-Mer arrivent à l'assemblée nationale, pratiquement seuls les députés ultramarins y siègent, la plupart des députés de l'hexagone ne sont pas présents.

Cela nous donne un aperçu du peu d'intérêt porté aux dossiers des Outre-Mer.

 

Depuis que cette idée a été avancée, tout le monde essaye de tirer son épingle du jeu, mais pas forcément dans l'intérêt des Outre-Mer, quitte à mettre en péril ce projet de groupe "Outre-Mer" qui a pourtant tout son sens.

Nous le voyons quand certains députés ultramarins préfèrent rejoindre le parti communiste pour lui permettre de créer un groupe à l'assemblée nationale (alors qu'initialement le parti communiste devait rejoindre le groupe la France insoumise).

Nous le voyons encore plus nettement quand Serge LETCHIMY décide lui de créer un sous-groupe "Outre-Mer" au sein du groupe PS, qui nous le rappelons siègera dans l'opposition à l'assemblée nationale.

Autrement dit encore de l'enfumage et le mot est faible.

Alors qu'Olivier SERVA peine à trouver trois députés pour pouvoir constituer ce groupe "Outre-Mer" qui a pourtant vocation à siéger dans la majorité présidentielle.

 

Que penser de tout ceci ? C'est vraiment affligeant, car une fois de plus, nous passons à côté d'une opportunité de faire avancer les Outre-Mer et tout ceci pour des raisons d'ego et/ou d'intérêts particuliers.

Certains députés ultramarins comprennent-ils que leurs actions, choix ou comportements ne sont pas anodins et ont un impact direct sur l'avenir de nos territoires.

 

Allons-nous enfin comprendre que c'est notre manque de solidarité, que ce sont nos divisions ou encore notre manque de vision qui contribuent à ce que nos territoires soient dans une situation catastrophique, encore en 2017 !

 

Quand allons-nous prendre conscience qu'il est temps de prendre nos responsabilités, dans l'intérêt de nos territoires ?

 

Compte tenu de tout ce qui est vient d'être évoqué, le seul moyen de sauver encore ce groupe "Outre-Mer" et de l'élargir à d'autres territoires de l'hexagone, d'ailleurs ce qu'avait compris Olivier SERVA, puisque les députés corses ont rejoint ce groupe, ainsi que Jean LASSALLE un député de l'hexagone (ancien candidat à l'élection présidentielle).

 

Nous osons espérer qu'au Sénat, nous n'allons pas assisté à ce même scénario, puisque deux sénateurs ultramarins (dont Antoine KARAM), à l'instar d'Olivier SERVA ont décidé de créer un groupe "Outre-Mer".

CAP Citoyens salue également cette initiative qui va dans l'intérêt de nos territoires et qui a du bon sens.

 

 

 

Partager on Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags