L'insécurité : ce fléau que doit éradiquer Mayotte !

CAP Citoyens soutient la mobilisation citoyenne de la population mahoraise contre l'insécurité qui sévit dans ce département français depuis déjà beaucoup trop longtemps.

Ce problème d'insécurité récurrent concerne également la Guyane et les Antilles françaises. Les moyens proposés par le gouvernement sont insuffisants et ponctuels et ne permettront pas d'endiguer ce problème majeur.


Nous proposons :


1°) Des agents de sécurité en renfort aux forces de l'ordre, ce qui permettrait de créer des emplois locaux

pérennes et de professionnaliser une vraie filière de sécurité pourvoyeuse d'emplois.

2°) La mise en place d'un service civique obligatoire dès 17 ans, mais uniquement pour les personnes sans

emploi ou sans formation, c'est un statut provisoire dans l'attente d'une insertion professionnelle définitive.

Les personnes concernées se verraient confier une mission d'intérêt général au sein d'une association, d'une

collectivité territoriale, d'une administration ou d'une entreprise publique ou privée.

Elles ne percevront pas de salaire, mais une indemnité pour leurs frais de déplacement, de repas et

d'hébergement, pendant la durée de leur mission et pourront valoriser ces expériences dans leur CV.

De plus, elles bénéficieraient d'un accompagnement pour l'élaboration de leur projet professionnel (remise à

niveau, formation, emploi, création d'entreprise, bilan de compétence...)


Le service national universel proposé par le gouvernement n'est pas pertinent, il est préférable de valoriser

l'aspect "professionnalisation" de l'armée, pour les jeunes qui souhaiteraient faire carrière dans cette filière.


Nous rappelons qu'en Outre-Mer, nous avons le service militaire adapté organisé et géré par le RSMA qui

propose une palette de formation professionnelle à des jeunes en difficulté, en vue de leur insertion

professionnelle.

Curieusement le RSMA est rattaché au ministère des Outre-Mer et non au ministère de la défense, alors que ses

missions devraient se recentrer sur son véritable corps de métier et des remises à niveau, afin de ne pas

concurrencer les organismes de formation.

3°) L'expérimentation du revenu universel d'activité (voir fiche avant-projet sur notre site internet

www.capcitoyens.com).


Nous espérons que le gouvernement prendra enfin toute la mesure de ce fléau et agira en conséquence.


Cliquez sur le lien pour accéder à l'article de Franceinfo



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

2017 Cap Citoyens. © Tous droits réservés.