Please reload

Posts Récents

Le grand débat national : notre contribution

12 Feb 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

L'hymne national français : changeons ce chant de guerre en chant de paix !

"La Marseillaise" qui est aujourd'hui, l'hymne national français a été écrite par Claude, Joseph ROUGET DE LISLE en 1792, sous le nom de "chant de guerre pour l'armée du Rhin", suite à la déclaration de guerre de la France à l'Autriche.

Puis ce chant a été repris par un bataillon de marseillais lors de leur marche vers Paris pour la prise des tuileries, le 10 août 1792 d'où son nouveau nom "La Marseillaise". Cet hymne national est donc un chant de guerre.

 

Rappelons le refrain sanglant de "La Marseillaise" :

 

 " Aux armes citoyens,

   Formez vos bataillons,

   Marchons, marchons !

   Q'un sang impur,

   Abreuve nos sillons ! "

 

Rappelons le deuxième couplet

 

" Que veut cette horde d'esclaves,
  De traîtres, de rois conjurés ?
  Pour qui ces ignobles entraves,
  Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
  Français, pour nous, ah ! quel outrage !
  Quels transports il doit exciter !
  C'est nous qu'on ose méditer
  De rendre à l'antique esclavage ! "

 

Ce couplet devrait interpeller car pendant ce temps-là, l'outre-Mer était sous le joug de l'esclavage.

 

Rappelons le troisième couplet

 

" Quoi ! des cohortes étrangères
  Feraient la loi dans nos foyers !
  Quoi ! ces phalanges mercenaires
  Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
  Grand Dieu ! par des mains enchaînées
  Nos fronts sous le joug se ploieraient !
  De vils despotes deviendraient
  Les maîtres de nos destinées ! "

 

Ce couplet devrait également interpeller, lorsqu'on a vu que certains gilets jaunes ont dénoncé des migrants à la police.

 

Or, nous avons pu voir que dans la plupart des manifestations des gilets jaunes, la Marseillaise était chantée, afin de cristalliser symboliquement leur colère contre la baisse de leur pouvoir d'achat, la hausse des taxes et la dégradation de leurs conditions de vie.

Mais malheureusement ces manifestations ont également dérapé sur des violences à tous les niveaux :

 

- des pertes humaines 

- des pillages

- du vandalisme de biens privés et publics

- du racisme et de la xénophobie

- des insultes, de l'intolérance et de la haine

- de la colère contre le Président et le gouvernement

- des actes irrespectueux envers les symboles de la République

 

Néanmoins, nous comprenons parfaitement la colère des gilets jaunes qui est tout à fait justifiée, mais aucune cause ne peut justifier de telles violences.

Il est vraiment urgent que le retour au calme, la fermeté et le dialogue social l'emportent sur les violences, pour cela, il est nécessaire que les différentes parties arrivent à s'asseoir autour d'une table pour parler, faire des concessions et des propositions concrètes, afin de débloquer la situation et arrêter cette escalade de violence.

Car l'exigence de l'écologie et de comportements plus respectueux de l'environnement, de l'humain et des autres espèces vivantes ne doit pas devenir le bouc émissaire de cette crise sociale.

 

Enfin, nous saluons l'excellente initiative de démocratie participative de proximité de certains maires qui ont décidé d'ouvrir leur mairie pour que les citoyens puissent s'exprimer à travers un cahier de doléances.

 

Nos préconisations :

 

- Favoriser des mesures concrètes qui permettront de régler les problèmes de fond plutôt qu'une

  palette de mesurettes inefficaces qui coûtent de l'argent, du temps et sont inadaptées aux attentes

  et préoccupations des citoyens

 

- Expérimenter dans les meilleurs délais le revenu universel d'activité en Outre-Mer, dans les zones

  rurales et dans les zones urbaines en difficulté, avant de l'élargir sur l'ensemble du territoire

  français

 

- Inscrire dans le plan pluriannuel de l'énergie, l'algocarburant afin qu'il remplace progressivement et

  durablement les énergies fossiles : Solution la plus écologique et la plus économique

 

- Proposer sur le plan européen un programme de financement de recherche et de développement

  pour l'accompagnement et la mise en place de l'algocarburant dans un avenir proche (d'ici 5 ans) et

  plus largement des énergies renouvelables, ainsi qu'un programme de financement pour

  l'accompagnement et la mise en place du revenu universel d'activité

 

- Proposer la création d'un Conseil citoyen (dont les membres viendraient de la société civile) au

  projet de loi constitutionnel du gouvernement, afin de faire jouer pleinement la démocratie

  participative. Le peuple aurait ainsi la possibilité de participer à la gestion de la cité, pour que ses

  préoccupations et propositions soient prises en compte au niveau des textes législatifs et

  réglementaires aussi bien au niveau de l'assemblée nationale qu'au niveau du parlement européen.

  Ce Conseil citoyen pourrait se décliner également au niveau des régions et des communes.

 

- Créer les conditions pour faire cesser les inégalités sociales, économiques et de développement

  entre les différents territoires, surtout en Outre-Mer

 

- Changer l'hymne national (ce chant de guerre en chant de paix, voir la proposition de Graeme

  ALLWRIGHT ci-dessous), afin de créer les conditions de la paix sociale, du vivre ensemble, de la

  fraternité, de la tolérance, du respect d'autrui et des biens, de l'unité et de la cohésion

  nationales sur l'ensemble du territoire français.

  Un nouveau hymne national qui serait en phase avec notre époque et à l'image de notre société

  actuelle.

 

 

Téléchargez ici notre avant-projet sur le revenu universel d'activité

 

 

 

 

 

                                La Marseillaise selon Graeme ALLWRIGHT

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager on Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags