Please reload

Posts Récents

Le grand débat national : notre contribution

12 Feb 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Présidentielles 2017 : les candidats d'extrême droite et gauche sont-ils la solution pour l'Outre-Mer ?

A l'extrême droite, Marine LE PEN, présidente du Front national qui n'a jamais été aussi proche de l'emporter à une présidentielle, agite inlassablement le spectre de l'immigration avec tout son lot de haine de l'autre et de divisions.

Elle souhaite la sortie de la France de l'Europe et de l'Euro ce qui inévitablement isolera et fragilisera la France par rapport au reste du Monde.

Dernièrement, elle est intervenue sur la crise en Guyane, en précisant que ce n'était pas une enveloppe de 2 milliards qui résoudra les problèmes des Guyanais, mais moins d'immigration clandestine.

Nous alertons nos concitoyens tentés par un vote LE PEN à bien réfléchir avant de faire ce choix car le programme de Mme LE PEN est un vrai danger pour la France, mais encore plus pour l'Outre-Mer.

Comme vous pouvez le voir avec la crise en Guyane, Marine LE PEN vient de démontrer qu'elle n'a que faire de l'Outre-Mer puisqu'elle ne pense pas que des moyens financiers permettront à la Guyane de décoller.

 

A l'extrême gauche, Jean-luc MELENCHON, président de la France insoumise qui ces derniers jours a eu une ascension fulgurante dans les sondages propose une sixième république, projet tout aussi dangereux qui risque de provoquer une vraie instabilité politique en France.

Comme Marine LE PEN, il est eurosceptique, et surtout il est contre le statut européen de PTOM (pays et territoires d'Outre-Mer) qui confère plus d'autonomie au sein de l'Europe à certains territoires d'Outre-Mer (comme Saint-Barthélémy, la Polynésie...). Positionnement qu'il a d'ailleurs rappelé, lors de son passage en Guadeloupe.

 

Or, CAP Citoyens est convaincu que c'est justement un statut d'autonomie qui permettra aux territoires d'Outre-Mer de régler une grande partie de leurs problèmes.

En effet, si la Guyane bénéficiait d'un statut d'autonomie, elle aurait pu grâce à ce statut négocier directement avec le Brésil et le Surinam pour régler son problème d'immigration clandestine, par la signature de convention ou encore la mise en place de projet de coopération avec ces pays-là.

 

Paradoxalement, Marine LE PEN comme Jean-Luc MELENCHON tout en étant eurosceptiques sont également députés européens et à ce titre, bénéficient des avantages de l'Union européenne, grâce notamment aux indemnités qui leurs sont versées par le Parlement européen, et parfois abusivement concernant le cas de Marine LE PEN.

 

Nous rappelons que Marine LE PEN, en voulant sortir la France de l'Europe, privera aussi les régions d'Outre-Mer de moyens financiers non négligeables et nécessaires à leur développement qu'elles bénéficient, notamment grâce à leur statut de RUP (régions ultrapériphériques), au sein de l'Europe et à travers les fonds structurels européens.

 

A ce titre, nous publierons prochainement un article sur le 4ème forum des RUP qui s'est tenu récemment à Bruxelles.

 

Au centre, Emmanuel MACRON, président de En Marche est le candidat que nous soutenons car il propose le projet le plus équilibré, le plus réaliste et le plus sûr pour la France et l'Outre-Mer.

 

En outre, il n'entre pas dans les clivages politiques car il souhaite rassembler largement autour de lui et de son projet, des personnalités de gauche, du centre et de la droite qui se retrouvent dans ses valeurs et objectifs. Un gage supplémentaire qui lui assurera, sans aucun doute sa majorité de gouvernance.

 

C'est le seul qui est en mesure de bouger les lignes dans les territoires d'Outre-Mer et de faire avancer leur développement socio-économique.

 

C'est encore lui qui a pris position contre la colonisation et la françafrique, car il souhaite réconcilier les mémoires et les peuples, grâce à son projet d'avenir pour la France et l'Outre-Mer qui permettra aux différents peuples qui compose le peuple français de mieux vivre ensemble.

Il reconnaît ainsi le multiculturalisme qui définit le peuple français et qui en fait toute sa richesse.

 

Conscient des problèmes et des difficultés que génèrent les systèmes politiques français et européen pour nos concitoyens, Emmanuel MACRON propose non seulement de réformer la constitution de la Ve République, mais aussi de réformer l'Union européenne, grâce à un vrai projet de société et politique pour l'Europe proposé conjointement par le couple Franco-allemand.

 

Enfin, contrairement aux autres candidats à la présidentielle, Emmanuel MACRON est le seul à avoir démissionner de tous ses mandats et profession pour se consacrer entièrement à son mouvement politique et à sa candidature.

Encore un risque qu'il assume pleinement, ce qui prouve son degré d'engagement, de motivation et de détermination pour faire évoluer et avancer la France et l'Outre-Mer.

 

 

La montée des extrêmes droite et gauche en Outre-Mer : Notre analyse

 

Pour le premier tour de l'élection présidentielle 2017, Jean-Luc MELANCHON est arrivé en tête à la Réunion, en Guyane, en Martinique et à Saint-Pierre et Miquelon et Marine LE PEN est arrivée en deuxième position en Guyane, à la Réunion, à Saint Pierre et Miquelon, Mayotte, Saint Barthélémy/Saint-Martin, en Polynésie et en Nouvelle Calédonie.

 

Pourquoi un tel vote en faveur des extrêmes ? Est-ce un vote d'adhésion ou un vote de contestation ?

Compte tenu du taux d'abstention assez élevé (55%) et le fait que les territoires d'Outre-Mer aient toujours été les laissés pour compte de la République, cela nous laisse penser que c'est plus un vote de contestation de la population qui souhaite exprimer un vrai ras-le-bol « Nou Bon Ké Sa », en créole guyanais.

 

En effet, la crise socio-économique en Guyane a pu mettre en exergue ce malaise et ce désarroi, puisque quels que soient les gouvernements (de gauche ou de droite) qui se sont succédé, le développement socio-économique des territoires d'Outre-Mer est toujours au point mort et les conditions de vie de la population ne se sont pas réellement améliorées.

Alors, pourquoi ne pas essayer un autre vote, se dit la population ? Son cri de désespoir est tellement grand, qu'elle est prête à tout, même à voter pour des partis extrêmes qui n'ont jamais été au pouvoir. Après tout qu'est-ce que l'on risque ?

 

Marine Le Pen, l'a très bien compris et elle a construit toute sa stratégie de communication sur l'écoute des problèmes quotidiens d'une population cible (les ouvriers et les populations des zones rurales notamment), en proposant des solutions qui partent toujours de boucs émissaires désignés d'office (l'Europe ou les immigrés) et responsables de tous les maux de cette population.

 

CAP Citoyens alerte nos concitoyens du danger du vote en faveur du Front national qui n'est pas la solution pour l'Outre-Mer car les solutions proposées par Marine LE PEN ne sont pas adaptées aux problèmes des territoires d'Outre-Mer et ne permettront pas de régler leur retard de développement.

CAP Citoyens souhaite aussi sensibiliser sur le danger de l'abstention et du vote blanc qui vont nécessairement favoriser Marine Le Pen, aussi nous invitons les personnes qui ne se sont pas mobilisées au 1er tour de le faire pour le second tour, en faveur d'Emmanuel MACRON. Il en va de notre avenir à tous.

 

Le risque bien au contraire est grand pour l'Outre-Mer, car en sortant la France de l'Europe comme le souhaite Marine Le Pen, l'Outre-Mer ne bénéficiera plus des fonds européens si nécessaires à son développement socio-économique.

 

Or, Marine Le Pen consciente que cette proposition devient de plus en plus impopulaire, souhaite maintenant changer son fusil d'épaule et ne parle plus de la sortie de l'euro, mais d'une double monnaie (l'euro et une monnaie locale).

Marine LE PEN vient de démontrer que son projet est incohérent, pas sérieux et dangereux, CAP Citoyens reste vigilant et demande à nos concitoyens de ne pas se laisser éblouir par les miroirs aux alouettes du Front national.

 

Néanmoins, compte tenu du vote important en faveur de Jean-Luc MELANCHON en Outre-Mer, CAP Citoyens se demande si certaines  propositions de Jean-Luc MELANCHON sont si éloignées de celles d'Emmanuel MACRON, à y regarder de plus près, nous pouvons trouver des propositions communes, telles que le doublement des maisons de santé.

 

En tout cas Emmanuel MACRON retrouve Jean-Luc MELENCHON sur trois points fondamentaux :

 

- Emmanuel MACRON souhaite renouveler en profondeur le vieux système politique français qui est

  le principal blocage de notre pays

- le projet d'Emmanuel MACRON contient des mesures sociales très loin d'être ultra-libérales

  car destinées à ceux qui ont moins, ses mesures donnent à chacun une place dans notre société et

  visent que chacun ait les mêmes chances tout au long de la vie

- Emmanuel MACRON propose de changer notre modèle économique, afin de le rendre durable et

  beaucoup plus respectueux de l'environnement.

 

Compte tenu du risque du vote "LE PEN" au second tour, CAP Citoyens pense qu'Emmanuel MACRON y gagnerait à prendre des mesures claires en faveur de plus d'écologie et de plus de social, à l'instar de CAP21 LRC et de Mr MELENCHON, car l'heure est grave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager on Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square