CORONAVIRUS : fin de partie !


Le gouvernement a présenté ses grandes orientations pour un déconfinement progressif, à partir du 11 mai 2020, mais sous deux conditions :


- la maîtrise de la circulation du virus, caractérisée par un taux de R0 <= 1 (taux d'infection par personne)

- le rétablissement de la capacité d'accueil des hôpitaux


Autrement dit si l'une de ces conditions n'est pas réunie, il est fort probable que le confinement perdure encore.


Or, nous l'avons déjà mentionné dans notre précédente publication sur le CORONAVIRUS, nous ne sommes pas persuadés de l'efficacité de ce confinement imposé, pire encore, il commence à devenir contre-productif.

En effet, il crée de la peur, de la souffrance (surtout chez les personnes âgées), de la violence, et une crise économique conjoncturelle (faillite d'entreprises, chômage, explosion de la dette publique etc...) et surtout, il génère une privation des libertés individuelles, sans commune mesure, c'est à se demander si nous sommes encore dans une démocratie.

Nous devons nous rappeler que l'activité c'est la VIE, l'inactivité c'est la mort, le confinement c'est la mort, la liberté c'est la VIE, l'intelligence humaine c'est la VIE, l'intelligence artificielle incontrôlée c'est la mort, la Nature c'est la VIE, les produits de synthèse c'est la mort, la connaissance c'est la VIE, l'ignorance, c'est la mort, l'action c'est la VIE la peur c'est la mort...


Après avoir suivi aveuglement les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : confinement, pas de masques, tests massifs...), le gouvernement préconise maintenant un déconfinement progressif pour préserver la santé des français et assurer la continuité de la vie de la Nation.

Nous voyons maintenant les effets catastrophiques de ces recommandations et décisions, sur la VIE sur toutes ses formes.

Et nous comprenons pourquoi Donald TRUMP a décidé de suspendre le financement que les Etats-Unis versaient jusqu'à présent à l'OMS.


Pourquoi un déconfinement progressif ? Pourquoi cette date du 11 mai 2020 ? Pourquoi certains spécialistes ont évoqué la notion de plateau (stagnation) pour la courbe du Covid19, avant de reconnaître la baisse effective de celle-ci ?


Pour bien comprendre cette situation, il est nécessaire de connaître les lois universelles, dont la loi du rythme (qui est une loi mutable), qui dit que toue chose à sa durée, tout naît, évolue et dégénère, le balancement du pendule se manifeste dans tout, le rythme est constant et répétitif.

Autrement dit, tout est une question de cycle (le mouvement du Soleil et de la Lune autour de la Terre, les saisons, le cycle de la VIE : naissance, vie, mort ou encore le cycle d'un produit...).

Cela veut dire que le Covid19 est soumis également à cette loi du rythme, aussi, évoquer une notion de stagnation pour la courbe du Covid19 est un non sens, car cette notion n'existe pas dans la loi du rythme qui est caractérisée par une phase ascendante, un pic et une phase descendante.


Autrement dit, le Covid19 suit non pas une saisonnalité, mais un cycle et nous sommes bien dans la phase descendante qui s'est amorcée depuis que cette notion de « plateau » a été évoquée.

On nous parle de plus en plus d'une deuxième vague, voire d'une énième vague de ce Covid19, encore une fois pour attiser la peur.


Faut-il en avoir peur ? Non, puisque d'une part, elle est principalement liée à la venue de nouvelles personnes infectées sur le territoire, d'autre part, cette deuxième vague (comme la première) suivra la loi du rythme, il faut simplement savoir la gérer et rester positif, en comprenant que ce n'est qu'une phase d'un cycle qui ne peut durer éternellement puisqu'en vertu de cette loi, le mouvement vers le haut (ou vers le bas) doit recommencer.


Il existe également parmi les lois universelles, la loi du mentalisme (le pouvoir de la pensée créatrice) qui est une loi immuable.

Car nous ne devons pas oublier que l'être humain est spirituel, il est doté d'une intelligence, d'une pensée créatrice et d'un libre arbitre.


C'est bien l'ignorance de ces lois universelles par la majorité de la population qui explique que l'humanité se trouve dans une situation chaotique depuis des décennies, situation qui est arrivée à son apogée avec cette crise sanitaire.


Nous invitons donc, nos concitoyens à se faire leur propre opinion sur la situation de crise que nous vivons et sur toutes les informations bien souvent contradictoires bombardées via les médias et les réseaux sociaux.

Mais, surtout de ne pas se laisser aveugler et manipuler par la pensée unique et la théorie du complot agitée, à chaque fois qu'une opinion divergente a la pertinence de se prononcer, mais de chercher à en savoir plus, en utilisant son esprit de discernement.

Car il y a bien une chose qu'on ne peut pas nous enlever, c'est notre liberté de penser et donc notre liberté d'expression. Oui, mais pour combien de temps encore ?

Aussi, nous encourageons nos concitoyens à s'informer sur les dix stratégies de manipulation de Noam CHOMSKY (linguiste, philiosophe et politologue américain), vous pouvez également les trouver sur le site www.eveil-delaconscience.com.


Devons-nous nous interroger sur le nombre réel de morts du Covid19 ? Sur une manipulation statistique pour augmenter (le cas italien) ou pour baisser (le cas chinois) artificiellement les chiffres des personnes mortes du Covid 19, alors qu'elles seraient mortes d'autres maladies ? Devons-nous aussi nous interroger sur ce tapage médiatique autour du Covid19, alors que la grippe fait environ 50 000 morts chaque année, dans un silence le plus total ?


Est-il normal que la population et l'économie soient prises en otage ad vitam aeternam, dans l'attente d'un vaccin miracle, alors que les personnes souffrent, que les entreprises (surtout les TPE-PME) sont à l'agonie, alors qu'il existe des traitements qui fonctionnent pour soigner le Covid19 et beaucoup moins chers ?

C'est le cas notamment du traitement du docteur Didier RAOULT, pour ne plus le nommer qui préconise l'association de l'hydroxychloroquine (zithromax) et de l'azithromycine (antibiotique de la famille macrolide) et dont le traitement fait débat.

Un bon gestionnaire doit être capable de choisir des biens et services présentant le meilleur rapport qualité/prix, dans l'intérêt de son budget, de ses besoins et dans une situation donnée.


Que lui reproche-t-on ? De n'avoir pas effectué ses différentes études (sur 24, 100, puis 1061 patients), avec un groupe témoin recevant un placebo.

Dans une situation de crise (ou de guerre), peut-on évoquer cet argument ? Faut-il au contraire appliquer le principe : à une situation exceptionnelle une solution exceptionnelle, comme l'a fait le docteur Didier RAOULT.

D'autant plus que le traitement qu' il propose est constitué de médicaments existant déjà sur le marché (ce ne sont pas de nouveaux médicaments).

L'hydroxychloroquine existe notamment depuis plus de 50 ans en vente libre, jusqu'à ce que l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) demande son classement sur la liste II des substances vénéneuses, le 13 janvier 2020, la rendant ainsi disponible uniquement sur ordonnance.


Lorsque l'ouragan IRMA avait ravagé les Antilles et notamment, l'Île de Saint-Martin, le président de la République, lui-même avait dit qu'il était prêt à bousculer les normes pour la reconstruction, même si sur le terrain, cela n'a pas été si facile, face à des dogmes enracinés.

Dans le cas qui nous intéresse, nous pensons qu'il faille en effet, bousculer les normes, surtout lorsqu'il y a des vies en jeu.

Certains médecins mettent en garde contre les effets secondaires (risques cardiaques) de l'hydrosychloroquine (dérivé de la chloroquine qui elle a des risques cardiaques avérés). Pourquoi cet amalgame ?

D'ailleurs, le docteur Didier RAOULT a bien confirmé qu'il n'avait observé aucun cas de toxicité cardiaque, sur les 1061 patients qui ont fait l'objet de sa dernière étude.

De plus, sur le site www.eurekasante.vidal.fr, il est bien précisé dans les contre-indications et mise en garde du médicament Plaquénil que l'hydrosychloroquine peut rarement être responsable de troubles du rythme cardiaque, mais qu'elle doit être utilisée avec prudence pour des personnes ayant déjà des troubles cardiaques.

N'est-ce pas curieux de relever des effets secondaires sur ce médicament précis, alors que tous les médicaments ont des effets secondaires plus ou moins importants.


Est-il nécessaire de rappeler les scandales provoqués par certains médicaments et vaccins :


- mediator (des centaines de morts)

- dépakine (des cas d'handicaps lourds)

- vioxx (des crises cardiaques, des attaques cérébrales et des morts)

- isoméride (hypertension artérielle, risques cardiaques)

- vaccin contre l'hépatite B (des cas de sclérose en plaques)

- vaccin contre le cancer du col de l'utérus

etc...


Au dire de certains médecins, 85 % des personnes guérissent spontanément sans aucun traitement, et ils préconisent de ne donner que du paracétamol aux patients. Alors quel serait l'intérêt de développer un vaccin ?


Certains médecins précisent que l'hydroxychloroquine ne donnerait aucun résultat dans des cas graves ou sévères.

Pourtant le décret du 25 mars 2020 autorise la prescription de l'hydroxychloroquine pour des patients hospitalisés développant la forme grave de la maladie du Covid19 et nécessitant de l'oxygène. N'est-ce pas là une sacrée contradiction ?

Cela voudrait-il dire que les médecins de ville et de campagne qui la prescrivent à leurs patients, le font sur leur entière responsabilité ?


L'hydroxychloroquine est-elle aussi dangereuse qu'on le prétend ?

Pourtant le Président de la République s'y intéresse, à tel point qu'il s'est déplacé en personne à l'IHU méditerranée – infection, situé à Marseille, pour s'entretenir pendant 3h00 avec le docteur Didier RAOULT sur les résultats de sa dernière étude.

Pourtant l'ancienne ministre de la santé, Agnès BUZIN qui travaille actuellement (dans le cadre d'une mise à disposition à titre gratuit) comme médecin de l'hôpital militaire Percy de Clamart, au sein de l'unité Covid19, soigne ses patients avec l'hydroxychloroquine.


Nous tenons à saluer le courage de certains médecins de ville et de campagne qui ont décidé de prescrire malgré tout à leurs patients le traitement du docteur Didier RAOULT ou qui ont développé d'autres traitements à base d'antibiotiques, comme notamment le docteur Sabine PALIARD-FRANCO, de l'Isère.

Ce médecin a obtenu 100 % de guérison, en soignant ses patients avec un traitement constitué de deux familles d'antibiotiques (macrolides + C3G), traitement d'ailleurs préconisé par le haut conseil de la santé publique (pour la prise en charge des patients présentant un choc septique associé), à la page 19 d'un rapport demandé par le directeur général de la santé, Mr Jérôme SALOMON.


Le docteur Sabine PALIARD-FRANCO a effectué deux études sur ses patients, l'une sur un groupe I sur des cas modérés du Covid19 et l'autre sur un groupe II, sur des cas sévères du Covid19, où elle à obtenu d'excellents résultats et en très peu de temps.

Ses études étaient publiées sur le site de la société française de gériatrie et de gérontologie (www.sfgg.org), jusqu'à qu'elles soient supprimées dernièrement, mais nous avons réussi à les récupérer et vous pouvez en prendre connaissance en les téléchargeant sur les liens plus bas.


Ces études très intéressantes prouvent que certaines familles d'antibiotiques ne sont pas seulement efficaces contre les bactéries, mais qu'elles le sont également contre les virus, contrairement à ce qu'on nous a fait croire jusqu'à présent. Cela montre également que c'est bien l'association (hydroxychloroquine + azithromycine) qui donne des résultats et non pas l'hydroxychloroquine seule.


Vous trouverez ci-dessous, une synthèse des différents protocoles utilisés par des médecins dans différents pays et qui ont obtenu de bons résultats sur le covid19:


- Hydroxychloroquine + Azithromicyne : Didier Raoult (France), Steven Smith (USA)

- Hydroxychloroquine + Azithromicyne + Sulfate de zinc : Zev Zelenko (USA),

- Chloroquine + Doxycycline : médecin de Long Island (USA).

- L’oxyde nitrique inhibe le cycle de réplication du coronavirus

- L’anti-grippal japonais Avigan a de bonnes performances

- Macrolide + C3G : Sabine Palliard-Franco (France).

- Azithromycine + Effizinc + Singulair + Héparine : trois médecins généralistes (France)


A Madagascar, il existe également un traitement naturel fabriqué à partir de la plante Artemisia que le président Andy RAJOELINA et l'institut malgache de recherches appliquées (MRA) ont lancé sous le nom de Covid Organics (boissons et sachets de tisane). Bien que ce traitement soit efficace, l'OMS ne le recommande pas, car il n'y aurait pour le moment aucune preuve scientifique de son efficacité.

L'Artemisia est une plante utilisée pour soigner la malaria (paludisme) en Afrique, voir la vidéo "malaria business - les laboratoires contre la médecine naturelle".

Nous tenons à saluer l'initiative du Président de la République de vouloir effacer la dette de l'Afrique et l'encourager également sur le plan européen, en raison de cette crise sanitaire. Une initiative vraiment de bon sens.


Par ailleurs, des médecins ont fini par comprendre la létalité (cause de décès) du virus (voir vidéo « Covid19 : témoignage d'un médecin urgentiste New-Yorkais » et l'article du site d'informations www.suissinfo.ch, sur la découverte de certains médecins suisses sur le Covid19.

Il semblerait que le Covid19 ne provoquerait pas une pneumonie, mais une thrombo-embolie veineuse généralisée (pulmonaire principalement), la raison serait donc cardio-vasculaire et non pas respiratoire.

Plus précisément c'est une thrombo-embolie septique qui conduit au décès, associée à une inflammation générale dû à une réaction importante des défenses immunitaires.

Contrairement à l'embolie pulmonaire classique qui est caractérisée par l'obstruction des artères des poumons par un caillot de sang, l'embolie septique est un cas atypique caractérisé par l'obstruction des artères des poumons par un corps étranger constitué ici par des virus Covid19 se comportant comme un caillot de sang.

C'est la raison pour laquelle les traitements des docteurs Didier RAOULT et Sabine PALIARD-FRANCO fonctionnent. Les antibiotiques macrolides et C3G ayant un effet avéré sur les virus et un effet anti-inflammatoire pour calmer la réaction inflammatoire des défenses immunitaires.

De plus, l'hydroxychloroquine a également un effet anti-inflammatoire, antithrombotique et anti-infectieux.


Alors quelle serait la cause des détresses respiratoires chez les patients développant la forme grave de la maladie et nécessitant de l'oxygène ? Seraient-elles causées par des ondes électromagnétiques générées par la 5G et les pensées et émotions négatives, comme le prétendent David ICKE et le professeur Luc MONTAGNIER ?


Pour comprendre ce qu'ils avancent, il est nécessaire de connaître le principe de la "loi d'attraction des mêmes longueurs d'ondes", découlant des lois universelles, Nikola TESLA (inventeur et ingénieur américain d'origine serbe) disait que : "pour trouver les secrets de l'Univers, il faut penser en termes d'énergie, de fréquence et de vibration".

Ce principe veut que l'on attire à soi les choses ayant la même vibration (même longueur d'ondes ou encore la même fréquence) que celle qu'on émet à un moment donné et qui peut être soit positif, soit négatif.

Autrement dit, le virus Covid19 infecterait les personnes ayant une vibration/fréquence/onde de même nature, générée par des pensées et émotions négatives, telles que la peur, la colère, la haine...

Mais ces vibrations négatives peuvent également être générées par des ondes électromagnétiques néfastes, telles que la 5G.


Aussi, compte tenu, de tout ce qui vient d'être évoqué, nous préconisons, un déconfinement total de la population (y compris pour les personnes âgées) et la reprise totale de l'activité économique (dont l'hôtellerie, la restauration, le tourisme et la culture), dès le 4 mai 2020 (coïncidant avec la fin des vacances de Pâques pour toutes les zones).

Afin de donner aux entreprises une petite chance de sauver la période estivale.


D'autant plus, qu'en Europe, l'Allemagne, l'Autriche et le Danemark ont déjà commencé leur déconfinement et en Outre-Mer, c'est la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française qui ont également démarré leur déconfinement.


Ce déconfinement se ferait de la manière suivante :


1°) Prévention :


- port conseillé du masque


- adoption des gestes barrières


- renforcement naturel des défenses immunitaires (propolis, ail noir fermenté, huiles essentielles d'origan ou et/ou de

thym, miel, curcuma, gingembre, piment , basilic, vinaigre de cidre, extrait de pépins de pamplemousse

(incompatible, avec un traitement médical), etc...)


2°) Traitements :


- traitement des docteurs Didier RAOULT et Sabine PALIARD-FRANCO, à domicile, sous surveillance du médecin,

afin d'éviter l'hospitalisation aux patients et de désengorger les hôpitaux


- traitement naturel du docteur Jade ALLEGRE, à base d'argile (voir protocole de soin ci-après)


3°) Plan Marshall :


- Plan de financement sans conditions pour relancer l'économie, financé par l'Union Européenne, les grandes

entreprises du CAC 40 et des philanthropes.

L'idée du plan Marshall avait d'ailleurs été évoquée par le Président de la République.


- Mise en place du Revenu Universel d'Activité, les ménages et les TPE étant en difficulté, aussi, ce Revenu Universel

d'Activité prend pleinement tout son sens dans cette situation de crise.


D'autant plus que le fonds de solidarité est inadapté aux TPE qui ne peuvent pas justifier la plupart du temps les conditions exigées pour l'obtention d'une aide et ne trouvent pas de financement auprès des banques.

Quel est l'intérêt alors de ce dispositif d'aides aux entreprises, s'il n'est pas en mesure d'aider réellement les TPE en difficulté ?


Nous ne préconisons pas de tests car nous ne sommes pas convaincus qu'à ce stade de l'épidémie (phase descendante), ils aient encore un intérêt, d'autant plus qu'ils ne sont toujours pas prêts et qu'un problème sur leur fiabilité se pose également.


Ce déconfinement suppose :


- la réouverture des écoles (maternelles et primaires)

- la réouverture des frontières nécessaire à la reprise de l'activité économique

- un décret pour réautoriser les médecins de ville et de campagne à prescrire l'hydroxychloroquine à leurs patients

pour accélérer les choses, vous avez la possibilité de signer la pétition sur change.org/neperdonsplusdetemps.


Nous interpellons personnellement, le Président de la République, Emmanuel MACRON pour qu'il mette fin à cette situation inédite, absurde et anxiogène, en procédant non pas à un déconfinement progressif, mais à un déconfinement total, car il s'agit bien là d'une question de VIE.



CONCLUSION :


Le corps médical doit comprendre (ou ne veut pas comprendre) que l'avenir de la médecine ne peut se trouver dans la course effrénée aux profits et aux chiffres.

En effet, il n'a pas compris que ses protocoles de soins ne doivent pas concerner uniquement le corps physique, mais ils doivent également concerner l'esprit, car l'homme est avant tout un être spirituel.

Seule une coopération intelligente de la médecine moderne (ou conventionnelle), des médecines traditionnelles à base de plantes et de la spiritualité (en utilisant le pouvoir de guérison de l'esprit, notamment par la foi et les pensées et paroles positives) permettront de prendre en considération le bien-être des patients, nécessaire à leur guérison rapide et efficace.


PS : Nous avons pris connaissance d'une entrevue explosive que David ICKE a donné à Brian ROSE sur le média alternatif « London Real », au sujet du Covid19 qui ne peut laisser indifférent et mérite de s'y attarder.

Nous rappelons que le professeur Luc MONTAGNIER (prix Nobel de médecine 2008) a prétendu également sur certains médias (dans l'émission de Pascal PRAUD sur CNEWS) que des ondes favoriseraient la contraction du virus Covid19.

Même si ces informations seraient classées de complotisme, d'après certaines personnes, nous avons décidé en toute connaissance de cause de mettre les liens audio en ligne sur notre site pour que tout un chacun fasse sa propre opinion.



Covid19 - Rapport du Conseil de la Haute Santé Publique

Covid19 - Etude du Dr Sabine PALIARD-FRANCO - Constat

Covid19 - Etude du Dr Sabine PALIARD-FRANCO - Groupe II Cas sévères

Covid19 - Etude du Dr Sabine PALIARD-FRANCO - Groupe I Cas modérés

Covid19 - Traitement naturel du Dr Jade ALLEGRE

Swissinfo.ch - létalité du Covid-19

Avant-projet sur le Revenu Universel d'activité - RUA

Lien AUDIO - Intervention du Pr MONTAGNIER sur Fréquence médicale

Lien VIDEO - Professeur Raoult - Déconfinement - Traitement - 2ème vague

Lien VIDEO - Covid19 - Scénario d'éminents spécialistes

Lien VIDEO - Covid19 - Témoignage d'un médecin urgentiste New-Yorkais

Lien VIDEO - Marcel s/Didier Raoult Vs Karine Lacombe

Lien VIDEO - Malaria Business - les laboratoires contre la médecine naturelle

Lien VIDEO + AUDIO - Interview explosive de David Icke sur le Covid19

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

2017 Cap Citoyens. © Tous droits réservés.